Accueil

Histoire de l'Homme

Vous êtes le PACIFISTE

Citations
Essais

Vos Messages

 

 

 

Histoire de l'Homme

 

ALLPAMANTA

 

 

Yves Coppens

Des primates à Homo Sapiens

 

Premier ordre: plésiadapiforme - crétacé, paléocène et éocène (70 - 35M années) - Europe Amérique du nord unies à l'époque. Griffe, long museau, 44 dents, pas de pouce opposable, cerveau plutôt gros.
Deuxième ordre: strepsirhiniens, de adapiforme au lémuriforme. (50M années) -Europe, Amérique du nord, Asie et Afrique. 40 dents
troisième ordre: Haplorhiniens -1- tarsiiformes: dernier primate primitif, Amérique du nord, Eurasie, puis sud-est asiatique, forte encéphalisation, vue améliorée -2- simiiformes, Primate évolué, singes. Eurasie, Amérique du sud (qu'ils atteignirent en traversant l'atlantique sur des bois flottants), puis Afrique (après la collision de ce continent à la péninsule arabique).

Simiiformes, deux groupes: En Amérique du Sud: platyrhiniens au caractère primitif et a la queue prenante. Afrique et Eurasie: catarhiniens qui se développe en deux directions: les cercopithecoidea (singe à queue) et les hominoïdea (singes sans queue) qui donnera l'homme après 30M années.

hominoïdea: apparait en Afrique il y a 35M années à Fayoum en Égypte: aegyptopithèque: museau, une queue, pas de conduit auditif, autre structure cérébrale, petit singe quadrupède, arboricole, frugivore et social. Son milieu passe d'humide à saisonnier: première adaptation (à l'inverse de spécialisation).

Dryopithèque (ou proconsul): premier descendant d'hominoïdé, apparait au Kenya, Ouganda il y a 22M années. Quadrupède et arboricole, mais sans queue et avec conduit auditif. Choc des plaques afro-arabe et eurasiatique → Dryopithèque colonise l'Eurasie, de la France à la Chine. Beaucoup de descendant (dont Ramapithèque), qui auront une vie moins arboricole, et une alimentation différente, modification de la surface masticatrice. Le dryopithèque eurasiatique donne l'orang-outan.

Le dryopithèque africain donne le kenyapithèque (proche de ramapithèque), parent commun de hominidae (les os les plus anciens (de 4 à 8M années) découverts au Kenya) et de panidae originaire aussi d'Afrique équatoriale.

 

Rift Valley - Olygocène (24M années) Relèvement de toute la partie africaine se trouvant à l'Est du Rift ->changement de climat qui devient saisonnier, mousson, éclaircissement du paysage. Panidae, à l'Ouest de la faille, développe son adaptation en milieu arboré. Hominidae se trouve à l'Est du Rift et doit s'adapter à un millier qui change. Premier déploiement d’Hominidés vers le Sud.
Australopithécinés: Seule sous famille précédant le genre Homo. Entre 6 et 1,5M années, Afrique de l'Est et du Sud. Deux familles: pré-australopithecus et australopithecus.
Pré-australopithecus: -1- caractères qui en font un hominidé: station debout, voute plantaire marquée, talon à deux tubercules, longs orteils, aile iliaque développée, cavité pelvienne réduite → parturition ventrale (contrairement aux grand singes qui es dorsale), le fœtus doit accomplir une rotation (tout comme le fœtus humain) -2- caractère qui en font un australopithéciné: petite taille de l'encéphale, développement des dents jugales, réduction des canines, 
aplatissement distale de la diaphyse de l’humérus, le col du radius de vient long et étroit. -3- caractères propres: présents au niveau du crane, des membres inférieurs et supérieurs. 
Australopithecus: classé en 3 familles, africanus (Afrique de l'Est et de Sud), robustus (Afrique du Sud), et boisei (Afrique de l'Est). Le phylum (séparation d'Homo de Australopithecus) commence vers 2,5M années, et de termine vers 1,1M années en Afrique de l'Est, et vers 1M années en Afrique du Sud. Homo habilis et Australopithecus se sont côtoyés pendant plus de 1,5M années. Deux hominidés, deux solutions au même problème de l’assèchement du paysage. Homo habilis: gros encéphale et denture d'omnivore; Australopithecus: puissant, face plate et large, petites dents de végétariens. L'outillage était maitrisé par Australopithecus.

L'évolution de pré-australopithecus à Homo erectus, s'est faite avec celle de son environnement climatique: 3M années: éclaircissement du paysage → australopithecus se substitut à pré-australopithecus; 2,3M années: assèchement très sensible → australopithecus boisei et Homo habilis se développe nettement; 1,1M années: refroidissement → Homo erectus remplace Homo habilis.

L'homme, station plus droite, denture d'omnivore, encéphale plus gros et mieux irrigué, utilisation d’outils, apparaît vers 3 – 4M années à partir de certains australopithèques.

 

La sous famille Homininé, est la dernière du genre Homo.
Qu'est ce qui caractérise ce genre Homo? Sa conscience réfléchie? Son organisation sociale? L'outil? Le langage? Ces 4 caractéristiques ne sont pas apparues en même temps. L’outil existait chez les Hominidé; la transformation respiratoire entrainant la descente du larynx et son utilisation secondaire dans un langage articulé aussi. Conclusion: L'homme ne cesse d'apparaître.
Cependant, l'Homme ne peut être défini que biologiquement. Deux caractères définissent le genre Homo: la configuration de la denture et les proportions des dents d'une part, et le volume de la boite crânienne d'autre part.
La denture semble plus gracile, rapport entre molaires et dents antérieures plus en harmonie, dents jugales plus longues et plus étroites qu’australopithèque, réduction de tailles des deuxième te troisième molaire chez Homo Erectus.
La capacité endocrânienne est 43% supérieur à celle d'australopithèque → c'est à partir d'Homo Habilis que la l'accroissement encéphalique devient perceptible, accroissement dû au surplus de cellules nerveuse: 4,3G pour australopithèques, 5,2G pour Homo Habilis, 5,7 à 8,4G pour Homo Erectus, 8,4 à 8,9G pour Homo Sapiens (Chiffres proposés par Jerison)
Caractères du genre Hominidé: stature et poids du corps plus grande, membres inférieurs plus allongés, membres supérieurs plus courts, squelette des membres et des ceintures adapté à la station debout et à la marche bipède, pousse opposable bien développé, parfaite préhension de la main, volume endocrânnien supérieur, changement des proportions cérébrales, accroissement du cerveau en volume, bord inférieur de l'ouverture nasale nette, dents antérieures en courbe parabolique, mandibule à contour interne en U, racine dentaire plus petite, incisives et canines pas plus petite en relation aux molaires et pré-molaires, dents en générale non développées vestibulo-lingualement, canines à couronne de taille petite, deuxième prémolaire inférieur pas molarisée, taille des molaires variable et plus petite, troisième molaire inférieure plus grande que la deuxième.
Les pièces fossiles d'Homo Habilis découvertes en Afrique orientale: Gisement d'Olduvai en Tanzanie: 2M années; Kanapoi: 3M années; Lac Turkana au Kenya: 2M années; en Éthiopie, au gisement d'Hadar: 3M années et gissement d'Omo: 2M années. Découverte d'ossement en extrême orient vers 1,6M années → Homo Habilis aurait été le premier a quitter l'Afrique.
Nouvelle crise climatique que Hominidé va surmonter en deux réponses originales: un grand hominidé à petit cerveau et à denture spécialisée pour une alimentation végétarienne (australopithèque robuste); et un petit hominidé à gros cerveau et avec une denture adaptée à une alimentation généralisée, entrainant un comportement nouveau, la chasse, et générant un autre forme de mobilité.

 

L'histoire du genre Homo se fait en trois stades successifs: Homo Habilis, Homo Erectus, et Homo Sapiens. Homo Erectus est donc l'homme intermediaire.
Première découverte de Erectus en Indonésie, entre Sumatra et Java, dès 1891 → l'homme de Java. En Europe, les premiers os d'Erectus sont découverts en 1906, en Allemagne, ossement vieux de 700.000 ans, début du peuplement de l'Europe par Erectus, puis vient Néandertal, jusqu'à 35.000, arrivé de Cro-Magnon du proche Orient. En Chine, les découvertes datent de 1921 à Chou-Kou-Tien. → l'Homme de Pékin. A cette époque, on pense que l'origine de l'homme se situe en Asie Centrale. Dans les années 50, beaucoup de fouilles en Chine ont révélé des fragments vieux de 800.000 à 500.000 ans. Les premières découvertes en Afrique datent de 1933, à Rabat, puis plus tard, en Afrique du Sud, avec des ossements de Erectus de 1,5M années. Le gisement d'Olduvai, en Afrique Orientale, va reveler des os vieux de 1,5M à 600.000 ans → l'homme chelléen. En 1986, L'inde propose ses premiers ossement, et devient la passerelle entre Erectus d'Afrique et d'Asie. 

Homo Erectus aurait vécu entre 1,7M et 400.000 ans, son volume encéphalique va de 750 à 1250 cm3, il a un crâne épais et bas, arcades sus-orbitaire puissantes, os tympanique épais. C'est l'addition de la viande à son régime alimentaire qui le fait mobile, et c'est donc lui qui commence à coloniser le Monde. On distingue des sous espèces, suivant son positionnement géographique: type sud-est africain, australasiatique, nord africain, européen.
Homo Erectus d'Afrique orientale est le plus ancien (crâne découvert au Kenya de 1,7M années), c'est aussi dans cette région que se fera le passage à Homo Sapiens (500.000 ans).
Homo Erectus australasiatique, regroupe ceux de Chine, d’Indonésie, d'Inde, et de leur descendance asiatique et australienne. Leur trait sont très démarqués par rapport à leur homologue d'Afrique orientale, ce qui pousse à penser à un peuplement très ancien de cette région.
Homo Erectus africain, uni le proche orient au Maghreb, découvertes de 1M années.
Homo Erectus européen, qui donne l'homme de Néanderthal.

 

L’Europe a connu un peuplement très particulier, durant une période glaciaire, elle est réduite à un corridor entre les Alpes et la méditerranée, Homo Erectus y a donc évolué sans contact avec d'autres peuplade, et a donné une espèce tout à fait originale, l'homme de Néanderthal, homme intermédiaire modelé par l'environnement européen: visage boursouflé, front fuyant, bourrelets sus-orbitaire épais. Néanderthal fut pendant longtemps rejeté, traité de malade, d'arthritique, velu, vouté, barbare, brutal et cannibale, incapable de parler.
Le peuplement de la péninsule européenne a commencé il y a 2M années, il fut continu, homogène et endémique, jusqu'à 35.000 ans, avec l'arrivée de Cro Magnon qui arrêtera l’expérience de l'isolement de l'Europe, absorbera génétiquement Néanderthal, et le supplantera.
Le peuplement de l'Europe commence il y à 2M années. 700.000 ans, premier site à outils symétrique. 300.000 ans, les outillages montrent des traits originaux, amélioration de l'habitat. Néanderthal apparaît vers 100.000 ans, leur migration s'est faite de l'ouest à l'est. La brièveté de leur avant bars et de leur jambe (réduisant le rapport surface du corps/poids du corps, et ralentissant par suite leur échange thermique avec l’extérieur) leur donne une origine « froide ». C'est une population habile, curieuse, à la pensée symbolique complexe.
Il y a 35.000 ans, suite à un léger réchauffement, arrivent depuis le proche orient (où il existe depuis plus de 100.000 ans) l'homme moderne, ou Homo Sapiens (homme de Cro Magnon). La longueur de ses avant bras et de ses jambes (développant ses échanges thermique) confirme son origine orientale en climat clément. Cro Magnon va coloniser l'Europe pendant 25.000 ans générant une population variable (l'homme de Grimaldi, l'homme de Chancelade, l'homme de Combe-Capelle, l'homme de Brno, l'homme de Mladec, l'homme de Predmost).
Le période du Paléolithique supérieur est plus raffinée que celle du Paléolithique moyen, même si les différences sont peut visible. Les Cro Magnon du proche orient élaborent l'outillage du Paléolithique moyen alors que les Néanderthal d'extrême occident inaugurent ceux du Paléolithique supérieur (la différence entre ces deux outillages est plus d'ordre quantitatif que qualitatif). Les sépultures, les offrandes, les cultes, les parures, les curiosité de Cro Magnon se retrouvent aussi chez Néanderthal. La pensée symbolique est apparue avec Néanderthal, mais ne s'est projeté sous forme de peintures ou sculptures que durant le Paléolithique supérieur. De 36.000 à 10.000 va apparaître un art d'une très grande beauté, l'age du Renne, un art tantôt figuratif, tantôt abstrait, c'est l'armature matérielle d'une pensée religieuse, un fragment de spiritualité fossile. 

 

Tout commence avec l'Australopithèque Africain; Homo Habilis ensuite, mais pas toujours; arrive Homo Erectus, présenté comme le conquérant de l'ancien Monde même si ce monde était déjà peuplé depuis des centaines de milliers d'années; et tout se termine par la dualité Néanderthal-Cro Magnon, et sa succession, en d'autre terme, par la situation particulière de l'Europe de l'Ouest il y a 35.000 ans.
Homo Sapiens était déjà présent sur une bonne partie des continents, c'est l'Afrique du Sud Est qui donne les ossements les plus anciens de Sapiens. C'est donc dans cette région d'Afrique qu'a lieu les première sapientisations de Erectus: Kapthurin, Ndutu, Bodo, il y a 500.000 ans; mais aussi le passage de Sapiens à Sapiens-sapiens: Zambie il y a 100.000 ans, Tanzanie et Éthiopie il y a 80.000 ans.
Des pièces retrouvées au Soudan permettent de faire le lien avec l'Afrique de l'ouest et le proche orient. C'est au Maroc qu'est trouvé le signe de sapientisation le plus ancien (400.000 ans: crane de Salé), vient Rabat (300.000 ans), Irhoud (100.000 ans), Haua Fteah en Libye (50.000 ans), Dar es-Soltan au Maroc (40.000 ans), Afalou en Algérie et Huadi Alfa au Soudan (20.000 ans) Mechta El Arbi en Algérie (10.000 ans). Salé à Mechta est lié par un fil anatomique ininterrompu. Un type mechtoide, appelé Mechta Afalou serait peut être le premier Sapiens-sapiens de la région.


Le proche Orient est la seconde province du peuplement de Sapiens-sapiens. Des découvertes de protocromagnoïde datant de 90.000 ans ont été faite en Palestine, susceptible de venir d'Afrique orientale, ils auraient été les déclencheurs de la pulsion cromagnoïde européenne, de la pulsion mechtoide nord africaine, et des vagues de peuplements modernes de l'extrême orient, de l'Australie et de l'Amérique. C'est aussi dans cette région, jusqu'en Ouzbékistan, que l'on trouvera, vers 60.000 ans, Néanderthal qui vivra au coté de ces Pro Cro-Magnons pendant des milliers d'années.

En Extrême Orient, c'est l'Indonésie et la Chine qui sont les gros pourvoyeurs d'ossements, les premiers signes de sapientisation dateraient de 300.000 ans: l'homme de Ngandong (100.000) serait un Erectus sapientisé. C'est d'ici que s'enclenchera cette poussée inexorable des peuplements de l'Australie, des Amériques, et de touts les îles du Pacifique. Dès 40.000 ans, l'Australie s'illustre par l'arrivage de Sapiens, aux affinités indonesiennes (Ngandong) et chinoise (Chou-Kou-Tien). L’Amérique serait une découverte de Sapiens-sapiens.

 

CONCLUSION

 

L'homme, de parents australopithèque, est né en Afrique du Sud Est; devenant Homo Habilis, ils se repend à travers l'Ancien Monde il y a plus de 2M années. Ils se développent ensuite en Erectus et Sapiens, là où ils se trouvent, c'est à dire l'Afrique, Moyen et Extrême Orient et Europe. C'est encore dans l'Afrique du Sud Est, il y a 200.000 ans, que va apparaître une forme plus élaboré de Sapiens: Homo Sapiens-sapiens

Sapiens-sapiens va utiliser les même routes que son aïeul pour conquérir le monde, et achever cette conquête par l'Amérique à pied, et l'Océanie en bateau. Cette nouvelle conquête se fera au coté du substrat humain antérieur: ces rencontres seront interfécondes.

Partout, il va donc y avoir deux formes d'Homo Sapiens: celle qui résulte de l'évolution sur place de l'homme précèdent; l'autre, qui résulte du contacte avec cette forme d'humanité moderne (sapiens-sapiens). Seule deux régions font exception à cette double humanité: la première, l'Afrique du Sud Est ou ces deux formes se confondent puisque la première donna la seconde; puis la dernière, l'Australie et l'Amérique qui n'ont pas connu d'homme avant l'arrivée de Sapiens-sapiens.